-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Pour plusieurs arrondissements, je commence à arriver au bout des lieux auxquels j'ai pu associer des armoiries.
Si vous avez des idées d'ajouts, n'hésitez pas à m'en faire part,
avec l'onglet "Suggestions".
Merci d'avance.
Par ailleurs, vos commentaires sont toujours les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Antoine-Arnauld (square)

Cette impasse ouverte en 1908, reprend le nom de la rue éponyme sur laquelle elle débouche.

Antoine le Grand Arnauld
(Paris, 6 février 1612 - Bruxelles, 8 août 1694)
Docteur en Sorbonne
 Prêtre


Félix-Faure (avenue)

Cette ancienne voie de la Commune de Grenelle, prolongée en 1896, s'appelait auparavant Rue Herr, avant de recevoir en 1900, le nom de ce Président de la République décédé en fonction, l'année précédente, dans les circonstances tragi-comiques que chacun connait.


 Félix Faure
(Paris, 30 janvier 1841 - Paris, 16 février 1899)
Député de la Seine-Inférieure (1881)
Sous-Secrétaire d'État au Commerce et aux Colonies (1881)
Sous-Secrétaire d'État à la Marine (1883 et 1888)
Ministre de la Marine (1894)
Président de la République (1895)



René-Coty (avenue)

Ouverte en 1865 sous le nom d'Avenue de Montsouris, dans le cadre des grands travaux d'Hausmann, elle sera renommée en 1899 Avenue du Parc-de-Montsouris, avant de recevoir en 1964 le nom de celui qui fut le dernier Président de la IVe République et le transitoire premier Président de la Ve République.


René Coty
(Le Havre, 20 mars 1882 - Le Havre, 22 novembre 1962)
Député de la Seine-Inférieur (1923 et 1945)
Sénateur de la Seine-Inférieur (1936 et 1948)
 Ministre de la Reconstruction et de l'Urbanisme (1947)
Président de la République (1954)


Prony (rue de)

Cette voie est ouverte en 1862 dans le cadre de l'aménagement de la Plaine Monceau. Elle reçoit en 1864 le nom de cet ingénieur, ancien Directeur de l'Ecole des Ponts-et-Chaussées.

 Gaspard-Clair-François-Marie Riche
(Chamelet, 22 juillet 1755 - Asnières-sur-Seine, 29 juillet 1839)
Baron Riche de Prony (alias de Prony) (1828)
Ingénrieur-en-Chef des Pyrénées-Orientales (1791)
Directeur du Cadastre (1791)
Inspecteur-Général des Ponts-et-Chaussées (1798)
Directeur de l'Ecole des Ponts-et-Chaussées (1799)
Pair de France (1835)
Membre, puis Président de l'Académie des Sciences (1794)


Costa-Rica (place du)

C'est en 1963, que cette place, jusqu'alors non dénommée, reçoit le nom de ce petit état d'Amérique centrale. Pour l'anecdote, on remarquera que la nomenclature officielle des rues de Paris la nomme "Place de Costa-Rica", tandis que les plaques de rues et l'appellation courante française utilisent le nom "Place du Costa-Rica".

Costa Rica


Lamballe (avenue de)

Cette voie est ouverte en 1925 sur un ancien terrain ayant appartenu à la Princesse de Lamballe, au tragique destin.


 Marie-Louise Thérèse de Savoie
(Turin, 8 septembre 1749 - Paris, 3 septembre 1792)
Princesse de Carignan
Princesse consort de Lamballe (1767),
puis Princesse douairière de Lamballe (1768)
Surintendante de la Maison de la Reine


Montmorency (boulevard de)

C'est en 1853, que ce qui était alors une voie de la Commune d'Auteuil, est ouverte sur l'ancien parc de l'hôtel de la Maréchale de Luxembourg.


Madeleine Angélique de Neufville
(1707 - 1787)
Duchesse consort de Boufflers (1721),
puis Duchesse douairière de Boufflers (1747), par son premier mariage,
puis Duchesse consort de Piney (dite de Luxembourg) (1750),
puis Duchesse douaiirère de Piney (dite de Luxembourg) (1764), par son second mariage
Dame du Palais de la Reine (1734)


Milleret-de-Brou (avenue)

Cette voie est ouverte en 1928 sur les terrains de l'ancien couvent des Dames de l'Assomption, lequel avait été fondé en 1839 par Sainte Marie-Eugénie de Jésus.


Sainte Anne-Eugénie Milleret de Brou
(Metz, 26 août 1817 - Paris, 10 mars 1898)
Fondatrice et Supérieure des Dames de l'Assomption (1839, en religion Marie-Eugénie de Jésus)


Arioste (rue de l')

Cette voie est ouverte en 1933, sur l'emplacement du bastion n° 64 des ex-fortifications parisiennes. Elle  reçoit dès l'origine le nom de ce grand poète italien de la Renaissance.


Ludovico Ariosto dit L'Arioste
(Reggio d'Emilie, 8 septembre 1474 - Ferrare, 6 juillet 1533)
Poète


Antoine-Arnauld (rue)

Ouverte en 1903, sous le nom de Rue de la Muette, elle reçoit dès l'année suivante, le nom de celui qui demeure comme l'un des principaux chefs et théologiens du jansénisme français, mais aussi comme un célèbre philosophe et mathématicien.

Antoine le Grand Arnauld
(Paris, 6 février 1612 - Bruxelles, 8 août 1694)
Docteur en Sorbonne
 Prêtre


Andigné (rue d')

Ouverte en 1923 sur une partie de l'ancien Parc de la Muette, cette voie reçoit initialement le nom de Rue du Général-d'Andigné, avant d'être rebaptisée en 1937 sous son nom actuel, afin d'honorer également le fils de ce militaire, qui ayant été contraint de quitter l'armée en raison de sa foi catholique, fut notamment Président du Conseil Municipal de Paris, poste qui, à l'époque, correspondait en partie à celui actuel de Maire de Paris.

Henri Marie Léon d'Andigné
(Orléans, 10 novembre 1821 - Beaufort-en-Vallée, 7 avril 1895)
Marquis d'Andigné, Comte de Sainte-Gemme, Baron de Segré
Pair de France (1847)
Sénateur du Maine-et-Loire (1876)
 Général de Brigade


Pierre Marie Fortuné d'Andigné
(Paris, 11 décembre 1868 - Craon, 28 août 1935)
Marquis d'Andigné
 Conseiller Municipal de Paris (1901)
Président du Conseil Municipal de Paris (1929)
Député du Maine-et-Loire (1932)


Lourmel (rue de)

En 1865, Napoléon III fit donner à cette rue, ancienne voie de la Commune de Grenelle, alors appelée Chemin des Vaches ou Chemin des Marais, le nom de son ancien Aide de Camp tué à la bataille d’Inkermann, durant la Guerre de Crimée.
 Frédéric Le Normand de Lourmel
(Pontivy, 12 juillet 1811 - Inkermann, 7 novembre 1854)
Général de Brigade (1852)
Aide de Camp de l’Empereur (1852)


Vincent-Auriol (boulevard)

C'est en 1976, que le Boulevard de la Gare est renommé du nom de celui qui fut le premier Président de la IVe République.

 Vincent Auriol
(Revel, 27 août 1884 - Paris, 1er janvier 1966)
Député de la Haute-Garonne (1914)
Ministre des Finances (1936)
 Ministre de la Justice et Garde des Sceaux (1937)
Ministre chargé de la Coordination des Services Ministériels (1938)
Ministre d'Etat (1945)
Président de la Constituante (1946)
Président de l'Assemblée Nationale (1946)
Président de la République (1947)




Victor-Hugo (villa)

Cette impasse ouverte en 1904, reprend le nom de l'avenue éponyme sur laquelle elle débouche.


Victor Marie Hugo
(Besançon, 26 avril 1802 - Paris, 22 mai 1885)
"Vicomte" Hugo
Pair de France (1845), Sénateur (1876)
Membre de l’Académie Française (1841)
Poète, Auteur dramatique et Romancier


Fleurs - Reine Elizabeth II (marché aux)

A l'occasion de la visite d'Etat effectué par la souveraine britannique pour les cérémonies de commémoration du 70e anniversaire du Débarquement en Normandie, le Marché aux fleurs et aux oiseaux de Paris, situé depuis 1808 sur l'Ile de la Cité, a été rebaptisé en son honneur. L'inauguration a été effectuée par la Reine Elizabeth elle-même, en présence de Madame le Maire de Paris, Anne Hidalgo, et de Monsieur le Président de la République, François Hollande.


Elisabeth (Elizabeth) II Windsor

Le Nôtre (rue)

Cette voie située au voisinage des Jardins du Trocadéro, reçoit en 1877, le nom de celui qui reste peut être comme le plus célèbre jardinier paysagiste français.


André Le Nôtre
(Paris, 12 mars 1613 - Paris, 15 septembre 1700)
Premier Jardinier de Monsieur (1635)
Premier Jardinier du Roi aux Tuileries (1637)
Dessinateur des Plants et Parterres de tous les Jardins du Roi (1643)
Membre de l'Académie Royale d'Architecture (1681)


Victor-Hugo (place)

Ancienne Place d'Eylau, elle reçoit en 1885, quelques mois après le décès de l'écrivain, le nom de l'avenue éponyme qui la traverse.


Victor Marie Hugo
(Besançon, 26 avril 1802 - Paris, 22 mai 1885)
"Vicomte" Hugo
Pair de France (1845), Sénateur (1876)
Membre de l’Académie Française (1841)
Poète, Auteur dramatique et Romancier


Ranelagh (jardin du)

Ce jardin de 6,5 ha est ouvert en 1860. Il occupe une partie de l'ancien parc du Château de la Muette, sur laquelle à la fin du XVIIIe siècle avait été construite une salle de bals, dont la forme s'inspirait directement de la rotonde à musique élevée par la Comte de Ranelagh dans ses jardins de Chelsea à Londres.


Richard Jones
(8 février 1641 - 5 janvier 1712)
3e Vicomte Ranelagh (I. 1670), 3e Baron Jones de Navan
1er Comte de Ranelgh (I. 1674)
Membre du Parlement pour le Comté de Plymouth (1685)
Membre du Parlement pour le Comté de Newtown (1689)
Membre du Parlement pour le Comté de Chichester (1695)
Membre du Parlement pour le Comté de Marlborough (1698)
Membre du Parlement pour le Comté de West Looe (1701)
Conseiller Privé pour l'Irlande (1668)
Conseiller Privé (1692)
Grand-Trésorier (1685)


Vauban (place)

Ouverte en 1780, devant l'entrée de l'Hôtel des Invalides, cette place reçoit le nom de l'un des plus fameux militaires des XVIIe et XVIIIe siècle, grand spécialiste notamment des fortifications, mais aussi ingénieur hydraulicien, urbaniste et même essayiste économique.

Sébastien Le Prestre
(Saint-Léger-de-Foucherest, 1er Mai 1633 - Paris, 30 mars 1707)
Marquis de Vauban, de Basoches, de Pierre-Pertuis,  de Pouilly, de La Chaume et d’Espiry
Membre honoraire de l’Académie Royale des Sciences (1699)
Commissaire-Général des Fortifications (1678)
Maréchal de Camp (1676), puis Lieutenant-Général (1688)
Maréchal de France (1703)


Sébastien Le Prestre
Variantes d'armoiries avec la Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Louis


Victor-Hugo (avenue)

A l'origine route départementale, devenue Avenue de Saint-Cloud, puis Avenue d'Eylau, elle prend en 1881, au lendemain du 79e anniversaire du célèbre écrivain, son nom actuel. Comme ce dernier habitait un hôtel particulier situé à l'emplacement de l'actuel n° 124, la situation offrait la particularité peu commune de permettre aux courriers envoyés au vieil écrivain d'être adressés à "Monsieur Victor Hugo, en son avenue".

Victor Marie Hugo
(Besançon, 26 avril 1802 - Paris, 22 mai 1885)
"Vicomte" Hugo
Pair de France (1845), Sénateur (1876)
Membre de l’Académie Française (1841)
Poète, Auteur dramatique et Romancier


Denis-Poisson (rue)

Après s'être appelée Rue Crapez, puis Rue de Passy, cette voie reçoit le nom de ce géomètre, membre du Bureau des Longitudes et Professeur à Polytechnique (à partir de 1864 sous la forme Rue Poisson, puis après 1907 sous sa forme actuelle). La toponymie du quartier est largement consacrée aux scientifiques.

Siméon Denis Poisson
(Pithiviers, 21 juin 1781 - Sceaux, 25 avril 1840)
Baron Poisson (1825)
Pair de France (1837)
Membre du Bureau des Longitudes
Membre du Conseil Supérieur de l'Instruction Publique
Membre de l'Académie des Sciences


Thann (rue de)

Cette voie est ouverte en 1879 sur des terrains appartenant à l'industriel alsacien Antoine Herzog. Celui-ci qui avait acheter 14 ha de terrains, pour l'essentiel appartenant à l'ancien domaine du Château de Monceaux, s'était lancé dans une vaste opération de lotissement immobilier impliquant le percement de trois nouvelles rues. La présente, la Rue de Phalsbourg et la Rue de Logelbach, toutes trois nommées en souvenir de son Alsace natale, de noms de communes d'Alsace-Moselle.

Thann
Commune du département du Haut-Rhin


Phalsbourg (rue de)

Cette voie est ouverte en 1879 sur des terrains appartenant à l'industriel alsacien Antoine Herzog. Celui-ci qui avait acheter 14 ha de terrains, pour l'essentiel appartenant à l'ancien domaine du Château de Monceaux, s'était lancé dans une vaste opération de lotissement immobilier impliquant le percement de trois nouvelles rues. La présente, la Rue de Thann et la Rue de Logelbach, toutes trois nommées en souvenir de son Alsace natale, de noms de communes d'Alsace-Moselle.


Phalsbourg
Commune du département de la Moselle


Thénard (rue)

Cette voie reçoit, en 1858, peu après son ouverture, le nom de ce un chimiste, Chancelier de l'Université et Professeur au Collège de France, sur lequel elle débouche.

Louis Jacques Thénard
(La Louptière, 4 mai 1777 - Paris, 21 juin 1857)
Baron Thénard (1825)
Député de l'Yonne (1827)
Pair de France (1832)
Membre de l'Académie des Sciences (1810)
Chancelier de l'Université (1845)
 Chimiste


Logelbach (rue de)

Cette voie reçut le nom de ce village alsacien, devenu aujourd'hui quartier de la petite ville de Wintzenheim, conformément aux souhaits de M. Antoine Herzog, ancien propriétaire du terrain sur lequel a été ouverte la rue, et propriétaire d'une filature à Logelbach.


Wintzenheim
Commune du département du Haut-Rhin


Saint-Simon (rue de)

Cette voie est ouverte en 1877, la décision datait de 1823, et reçoit en 1879, le nom du fameux mémorialiste de la fin du règne de Louis XIV et de la Régence, qui possédait son hôtel dans le voisinage.


Louis de Rouvroy
(Paris, 15 janvier 1675 - Paris, 2 mars 1755)
Vidame de Chartres, puis Duc de Saint-Simon et Pair de France (1693),
Comte de Rasse, de La Ferté-Vidame, Marquis de Ruffec, Grand d’Espagne
Membre du Conseil de Régence (1715)
Ambassadeur de France en Espagne (1722)
Mémorialiste


Savorgnan-de-Brazza (rue)

Cette voie est ouverte sur des terrains détachés du Champ de Mars et reçoit en 1907, le nom du fameux explorateur, décédé deux ans plus tôt, et initiateur de la colonisation française en Afrique centrale.


Pierre Paul François Camille Savorgnan de Brazza
(Castel Gandolfo, 26 janvier 1852 - Dakar, 14 septembre 1905)
Comte Savorgnan de Brazza
Explorateur et Colonisateur


Université (rue de l')

Cette rue est ouverte à partir de 1639 sur le vaste terrain du Pré-aux-Clercs. Celui-ci qui initialement appartenait à l'Abbaye de Saint-Germain-des-Prés, qui lui laissa son nom, avait été acquis par l'Université de Paris dans le courant du XIIe siècle. Ce vaste terrain était alors situé hors les murs de Paris. En 1639, l'Université revendit le terrain qui fut loti autour de la nouvelle rue qui reçut le nom de son ancien propriétaire.

Université de Paris


Benjamin-Franklin (rue)

Cette voie est ouverte en 1788, dans ce qui est alors la commune de Passy, sur un terrain du Couvent des Minimes, et prend le nom de Rue Neuve des Minimes. En 1907, elle prend le nom de Rue Franklin, modifié en 1988 pour adopter sa forme actuelle. Ce nom rend bien évidemment à l'homme politique, diplomate et scientifique, resté célèbre à la fois comme l'un des Pères de l'Indépendance des Etats-Unis, et comme l'inventeur du paratonnerre.


Benjamin Franklin
(Boston, 17 janvier 1706 - Philadelphie, 17 avril 1790)
Membre de l'Assemblée de Pennsylvanie (1751)
Maître-Général des Postes de l'Amérique du Nord (1753)
Imprimeur, Editeur, Ecrivain, Naturaliste, Inventeur et Homme politique


Saint-Victor (rue)

Cette ancienne voie de Paris devait son nom au voisinage de l'Abbaye Saint-Victor, l'un des plus importants établissements religieux de la capitale depuis sa fondation au XIe siècle.

Abbaye Saint-Victor


Lepic (rue)

Cette ancienne voie de la commune de Montmartre est initialement créée sous le nom de Chemin Neuf. Réaménagée en 1813, elle prend alors le nom de Rue de l'Empereur, puis est rebaptisée à la Restauration Rue Royale. En 1852, elle reçoit de nouveau le nom de Rue de l'Empereur. Après l'absorption de Montmartre par la Ville de Paris, elle reçoit enfin en 1864 le nom de ce Général d'Empire, qui se distingua notamment à la sanglante bataille d'Eylau.


Joseph Louis Lepic
(Montpellier, 20 septembre 1765 - Andrésy, 7 janvier 1827)
Baron Lepic et de l'Empire (1809)
Comte Lepic (1817)
Général de Brigade (1807), puis Général de Division (1813, confirmé Lieutenant-Général en 1815)


Trévise (cité de)

Ouverte en 1840, cette petite voie reprend le nom de la rue éponyme voisine.


Edouard Adolphe Casimir Joseph Mortier
(Cateau-Cambrésis, 13 février 1768 - Paris, 28 juillet 1835)
Duc de Trévise et de l’Empire (1808),
Baron Mortier et Pair de France (1819)
Pair de France (1814)
Député du Nord (1816)
Colonel-Général de l’Artillerie et des Marins (1804)
Général de Brigade (1799), puis Général de Division (1799)
Maréchal de l’Empire (1804, confirmé  Maréchal de France en 1815)
Ambassadeur de France en Russie (1830)
Grand-Chancelier de la Légion d’Honneur (1831)
Ministre de la Guerre (1834),
Président du Conseil (1834)


Saint-Cloud (porte de)

Située sur l'ancienne porte éponyme des fortifications parisiennes, elle reprend le nom de la commune vers laquelle elle menait.

Saint-Cloud - 92210
Commune du département des Hauts-de-Seine


Villars (avenue de)

Cette voie est ouverte vers 1780 au voisinage immédiat de l'Hôtel des Invalides et prend dès l'origine hommage à ce grand militaire français, tout particulièrement vainqueur de la décisive bataille de Denain (24 juillet 1712).


Claude Louis Hector de Villars
(Moulins, 8 mai 1653 - Turin, 17 juin 1734)
Marquis, puis Duc de Villars et Pair de France (1705), Prince de Martigues, Vicomte de Melun
Ambassadeur à Vienne (1683 et 1697), Membre de l’Académie Française (1714)
Gouverneur du Messin et Verdunois (1710), de Provence (1712)
Président du Conseil de la Guerre, Membre du Conseil de Régence, Ministre d’Etat (1723)
Commissaire Général de la Cavalerie (1688)
Maréchal de Camp (1690), puis Lieutenant-Général (1693)
Maréchal de France (1702), Maréchal-Général des Camps et Armées du Roi (1733)



Claude Louis Hector de Villars
Variante d'armoiries avec le collier de la Toison d'Or



Généraux-de-Trentinian (place des)

C'est en 1994, que cette place reçoit le nom de ce père et de son fils, tous deux officiers généraux de l'infanterie de marine.


Louis Arthur Ernest de Trentinian
(Paris, 10 décembre 1822 - Paris, 25 juillet 1885)
Général de Brigade


Louis Edgard de Trentinian
(Brest, 25 août 1851 - Paris, 24 mai 1942)
Général de Brigade (1898), puis Général de Division (1908)


Issy-les-Moulineaux (quai d')

Ce quai de la Seine reprend le nom de la commune voisine à laquelle il appartenait autrefois et dont il est détaché depuis 1925.


Issy-les-Moulineaux - 92130
Commune du département des Hauts-de-Seine


Porte-de-Saint-Cloud (avenue de la)

Détachée de l'Avenue de la Reine de la ville de Boulogne-Billancourt en 1925, cette voie reçoit en 1930 le nom de la porte voisine.

Saint-Cloud - 92210
Commune du département des Hauts-de-Seine


Lot (quai du)

C'est en 1936, que cette portion de quai du Canal Saint-Denis, située jusqu'en 1930 sur la commune d'Aubervilliers, reçoit le nom de cette rivière, affluent de la Garonne, et de ses départements éponymes.


Lot (46)
Département français


Lot-et-Garonne (47)
Département français


Trévise (rue de)

Cette voie est ouverte en 1836, et rend dès l'origine hommage au Maréchal Mortier, tué l'année précédente lors de l'attentat de Fieschi.


Edouard Adolphe Casimir Joseph Mortier
(Cateau-Cambrésis, 13 février 1768 - Paris, 28 juillet 1835)
Duc de Trévise et de l’Empire (1808),
Baron Mortier et Pair de France (1819)
Pair de France (1814)
Député du Nord (1816)
Colonel-Général de l’Artillerie et des Marins (1804)
Général de Brigade (1799), puis Général de Division (1799)
Maréchal de l’Empire (1804, confirmé  Maréchal de France en 1815)
Ambassadeur de France en Russie (1830)
Grand-Chancelier de la Légion d’Honneur (1831)
Ministre de la Guerre (1834),
Président du Conseil (1834)


Oudinot (impasse)

Cette voie, jusque là appelée Impasse Plumet, reprend depuis environ 1860, le nom de la rue éponyme voisine.


Nicolas Charles Marie Oudinot
(Bar-le-Duc, 25 avril 1767 - Paris, 13 septembre 1847)
Comte Oudinot et de l’Empire (1808), puis Duc de Reggio et de l’Empire (1810),
Duc de Reggio et pair de France (1817)
Pair de Fance (1814 et 1815)
Ministre d’Etat (1814)
Grand-Chancelier de la Légion d’Honneur (1839)
Gouverneur des Invalides (1842)
Général de Brigade (1794), puis Général de Division (1799)
Maréchal de l’Empire (1809, confirmé Maréchal de France en 1815)


Gabriel (avenue)

Cette voie ouverte vers 1670, reçoit en 1818 le nom de l'Architecte du Roi, créateur de la Place Louis XV voisine, depuis rebaptisée Place de la Concorde, mais aussi et notamment créateur du Petit Trianon de Versailles.

Ange-Jacques Gabriel
(Paris, 23 octobre 1698 - Paris, 4 janvier 1782)
Premier Architecte du Roi (1742)
Directeur de l'Académie Royale d'Architecture (1742)


Porte-de-Saint-Cloud (place de la)

Cette place ouverte en 1928 sur l'emplacement des bastions n° 65 et n° 66 des ex-fortifications parisiennes reçoit dès l'origine le nom de l'ancienne porte voisine.

Saint-Cloud - 92210
Commune du département des Hauts-de-Seine


Lauriston (rue)

Ancienne Rue du Bel Air, de la commune de Passy, cette voie reçoit en 1864 son nom, peu après le rattachement de ce village à Paris pour le former une partie du nouveau XVIe arrondissement. Elle rend hommage à ce militaire de l'Empire et de la Restauration, élevé au Maréchalat à l'occasion de la campagne d'Espagne de 1823.


Jacques Jean Alexandre Bernard Law de Lauriston
(Pondichéry, 1er février 1765 - Paris, 11 juin 1828)
Baron de Lauriston
Comte de Lauriston et de l’Empire (1808)
Marquis de Lauriston et Pair de France (1817)
Gouverneur-Général de Venise (1807)
Ambassadeur de France en Russie (1811)
Membre de l’Académie des Beaux-Arts (1822)
Pair de France (1815)
Ministre de la Maison du Roi (1820)
Ministre d’Etat (1824)
Capitaine-Lieutenant des Mousquetaires du Roi - 1re Compagnie (1815)
Grand-Veneur de France (1823)
Général de Brigade (1802), puis Général de Division (1805, confirmé Lieutenant-Général en 1815)
Maréchal de France (1823)


Tourville (avenue de)

Située à proximité des Invalides, cette voie reprend le nom de ce marin et militaire du règne de Louis XIV, qui s'illustra notamment durant la Guerre de Hollande.

Anne Hilarion de Costentin
(1642 - Paris, 27 mai 1701)
Comte de Tourville
Chef d’Escadre (1677), puis Lieutenant-Général des Armées navales (1682)
Vice-Amiral du Levant (1689)
Maréchal de France (1693)


Dode-de-la-Brunerie (avenue)

Cette voie est ouverte en 1932, sur l'emplacement du bastion n° 66 des ex-fortifications parisiennes et sur des terrains détachés de la commune de Boulogne-Billancourt en 1925. Elle  reçoit dès l'origine le nom de celui qui justement supervisa la construction des fortifications.



Guillaume Dode de la Brunerie
(Saint-Geoire, 30 avril 1775 - Paris, 1er mars 1851)
Baron de la Brunerie et de l’Empire (1808),
Vicomte de la Brunerie (1823), Baron de la Brunerie et Pair de France (1823)
Inspecteur-Général du Génie (1815 et 1819 et 1830)
Général de Brigade (1809), puis Lieutenant-Génral (1814)
Maréchal de France (1847)


FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL