-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Pour plusieurs arrondissements, je commence à arriver au bout des lieux auxquels j'ai pu associer des armoiries.
Si vous avez des idées d'ajouts, n'hésitez pas à m'en faire part,
avec l'onglet "Suggestions".
Merci d'avance.
Par ailleurs, vos commentaires sont toujours les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Château (rue du)

Anciennement Rue du Château du Maine, celle-ci rend hommage au rendez-vous de chasse que le Duc du Maine avait fait construire à l’extrémité de ses chasses de Sceaux. Ce domaine occupait une zone allant des actuels n° 134 à 144 de la rue du Château, 45 à 49 de la rue Raymond-Losserand et 2 à 12 de la rue Didot. L’actuelle rue Asseline étant par ailleurs à la l’emplacement de l’allée plantée d’érable qui y menait.

Louis Auguste de Bourbon
(Saint-Germain-en-Laye, 31 mars 1670 - Sceaux, 14 mai 1736)
Duc du Maine (1673), Prince Souverain de Dombes (1681),
Comte d’Eu et Pair de France (1681), Duc d’Aumale (1686) et Pair de France (1695)
Colonel-Général des Suisses et des Grisons (1674)
Général des Galères de France (1688),
Grand-Maître de l’Artillerie de France (1694)
Maréchal de Camp (1690), puis Lieutenant-Général (1692)
Gouverneur du Languedoc (1682)
Membre du Conseil de Régence (1715), Membre du Conseil de la Guerre (1716)

2 commentaires:

  1. Le Duc du Maine ayant été légitimé, je pensais que sa couronne devait être celle des fils de France ou princes du sang, et donc ne comporter que des fleurs de lys, contrairement à ce qui est figuré ci-dessus. Merci

    RépondreSupprimer
  2. La question de la légitimation du Duc du Maine est l'un des points au coeur du testament de Louis XIV. De fait, aux termes de ce testament il prenait rang parmi les fils du Roi, certes après les enfants légitimes, mais avec droit à succession avant les Princes du Sang (le Duc d'Orléans et le Prince de Condé en premier lieu).
    Cependant, comme vous le savez, dès après la mort de Louis XIV, le Duc d'Orléans, alors Régent, a demandé et finalement obtenu auprès du Parlement de Paris l'annulation de ce testament. Du coup, le Duc du Maine, après cette décision judiciaire s'est retrouvé renvoyé après les Princes du Sang sortis des branches légitimes.
    Donc, on peut certainement considéré que durant la courte période entre la publication du testament et son annulation on pouvait accorder une couronne de Fils de France au Duc du Maine, mais avant et après celle-ci c'est plutôt vers celle de Prince du Sang qu'il faut se tourner.

    RépondreSupprimer

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL