-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Pour plusieurs arrondissements, je commence à arriver au bout des lieux auxquels j'ai pu associer des armoiries.
Si vous avez des idées d'ajouts, n'hésitez pas à m'en faire part,
avec l'onglet "Suggestions".
Merci d'avance.
Par ailleurs, vos commentaires sont toujours les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Maréchal-Franchet-d’Esperey (avenue du)

Ce Maréchal de France, second de Lyautey au Maroc, dont il est ici le voisin (cf. Avenue du Maréchal-Lyautey) ; qui en 1914 sera le véritable artisan de la victoire de la Marne, est ici honoré par cette avenue ouverte en 1930 sur l’emplacement des bastions 60 et 61 de l’ancienne ceinture des fortifications parisiennes.

Louis Félix Marie François Franchet d’Esperey
(Mostaganem, 25 mai 1856 – Amancet, 8 juillet 1942)
Membre de l’Académie Française (1934)
Général de Brigade (1908), puis Général de Division (1912)
Maréchal de France (1921)


Ecartelé : 1 et 4, d’azur, à la croix d’or, cantonnée de quatre lions du même (Franchet) ; 2 et 3, d’azur, au pélican d’argent sur son aire d’argent, accompagné en chef d’un soleil d’or (Esperey).

5 commentaires:

  1. Bonjour,

    Comme à chaque fois que je me promène sur vos blogs, en général je vais faire un petit tour sur Wikipédia ensuite, histoire d'avoir deux trois éléments bibliographiques. En lisant l'article dédié à Louis Franchet d'Espèrey, arrivé à la section des armoiries, j'ai trouvé qu'ils donnaient celles-ci « d'azur, à une tête de cheval d'argent, languée de gueules », pourquoi donc en avez-vous des différentes ?

    Merci d'avance de votre réponse et pour vos armoiries magnifiques !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Les armoiries auxquelles renvoie l'article de Wikipedia, correspondent à une famille Franchet originaire de France-Comté, connue également pour sa branche Franchet de Rans.
    Les armoiries que je présente ici sont celles sensées appartenir à la famille Franchet d'Esperey originaire du Forez, où Franchet serait représenté aux quartiers 1 et 4 et Esperey aux quartiers 2 et 3.
    Mes sources sont ici :
    - Jougla de Morenas n° 16159, où seul le quartier au pélican est présenté
    - Annuaire de la noblesse, 1909, p. 230, avec les deux quartiers, justement à propos d'une notice sur le futur Maréchal de France, alors nouvellement promu Général de Brigade.
    J'aurais tendance à affirmer que la combinaison de ces deux sources est solide, mais pour autant, ne disposant d'aucune source familiale directe, je ne suis pas en mesure d'affirmer avec une absolue certitude la véracité de ces sources indirectes et donc de mes dessins. Si des spécialistes de la vie de Maréchal ont plus d'informations à ce sujet, je suis preneur.

    RépondreSupprimer
  3. bonjour, la tombe familiale située à Bubry dans le Morbihan comporte le même blason que sur ce site avec seulement les bâtons entrecroisés derrière (sans les étoiles et la légion d'honneur) mais est surmonté de la couronne des comtes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      A la suite de recherches sur la famille Franchet j'ai trouvé l'élément suivant : Franchet : d’azur à un pélican dans son aire d’argent, surmonté en chef d’un soleil rayonnant d’or (d’après un cachet de Maurice Franchet, notaire à Montbrison, † 1755). Celà me semblerait répondre aux usages courants du blasonnement. En ce qui concerne le nom de d'Esperey, en réalité Denis Franchet d'Esperey joignit à son nom celui de la famille de sa mère, en en modifiant l'orthographe (Lucrèce DEPEREY). Famille forézienne également.Je n'ai pas trouvé de blason se rapportant à cette famille.
      Source : Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. IV. Ber-Blo. - 1905 / par C. d'E.-A. [Chaix d'Est-Ange]

      Supprimer

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL